Conçu dans le cadre de l’appel à projets innovant ‘Réinventer Paris’, le projet de La Patte de l’Ourcq associe l’habitat participatif à l’agriculture urbaine. Il a pour objectif de créer un lieu de vie capable de s’insérer et de nourrir la dynamique du quartier d’Ourcq-Jaurès.

Le projet a été présenté en 2016 pour l’exposition « Réinventer Paris » au Pavillon de l’Arsenal. Il a paru la même année dans l’ouvrage éponyme aux éditions du Pavillon de l’Arsenal en 2016.

La Patte de l’Ourcq s’organise autour de dix foyers, 21 personnes de 2 à 90 ans qui portent trois projets en un : un projet d’habitat participatif, un projet de ferme permaculturelle et celui d’une cantine urbaine éco-responsable. Chacun de ces projets est en train de naître d’une interaction entre leurs acteurs respectifs et l’association d’habitants, générant leurs interconnexions.
Pour le projet d’habitat participatif les compétences individuelles des membres du groupe d’habitants sont mises à contribution pour permettre l’optimisation des coûts et la prise en compte des particularités de chacun au bénéfice de tous.
Le projet de ferme permaculturelle est envisagée comme un écosystème productif, ouvert sur la ville, dont les différents milieux interagissent et bénéficient les uns aux autres.
Au centre du projet, l’agriculture urbaine, véritable poumon autour duquel tout s’articule. Les habitants y sont liés par le choix d’y faire leur lieu de vie et par leur implication dans le fonctionnement et la vie de la ferme.
En dernier lieu, indissociables car elles renforcent la viabilité économique, les activités de restauration et de co-working complètent l’identité du projet et interagit avec le quartier : Une partie de la production de la ferme est transformée et distribuée par cette cantine de quartier, table d’hôte bio et végétarienne offrant ainsi des produits frais et sains à la traçabilité irréprochable.
En dehors des temps de restauration et par chrono-optimisation des espaces, la partie dédiée à la cantine devient espace de co-working.

L’ambition de ce projet est d’apporter sa part d’action locale et une forme de réponse aux grands défis de notre époque : les transitions écologique, sociale et énergétique.